Les contraintes liées
à la récupération des
données

Les éditeurs de logiciels BI continuent de déployer des efforts pour donner la possibilité aux utilisateurs d’importer le maximum de sources de données possibles.

Pour relier un logiciel métier ou des données stockées sur le serveur Web au logiciel BI, il faut parfois développer un connecteur spécifique ou des API (Interfaçage entre logiciels). Les ERP étaient auparavant beaucoup prisés en raison de cette centralisation des données par un seul logiciel. Actuellement, les entreprises tendent à choisir plusieurs logiciels métier en fonction des besoins de chaque métier et à les relier entre eux. De la même façon, pour permettre cet « interfaçage entre logiciels », les éditeurs de logiciels BI essaient de plus en plus de développer des partenariats avec les fournisseurs de logiciels métier pour intégrer des connecteurs.

Importer des sources de données sans connecteur

Les sources de données actuellement possibles d’être importées par un outil BI, tel que Microsoft Power BI par exemple, sont :

  • des fichiers : Excel, texte/CSV, XML, JSON, dossier, dossier Sharepoint
  • des bases de données : SQL Server, Access, SQL Analysis Services, Oracle, IBM BD2, MySQL, SAP Business Warehouse, Google BigQuery, Amazon Redshift, etc.
  • des outils d’Azure : SQL Azure, Azure Analysis Services, Azure HDInsight

Ces fichiers sont associés à une table (principale ou liée) et chaque champ du ou des fichier(s) sources est associé à un champ de la base de données. Le but de l’outil BI est qu’il puisse importer n’importe quelle source de données pour produire des tables.

Importer des sources de données via un connecteur

En raison de la diversité des sources de données, il est plus facile de se connecter à un logiciel qui présentera déjà des tables avec des données. Le paramétrage de l’importation peut être enregistré afin d’être réutilisé : on peut planifier des tâches d’import qui automatiseront les opérations de réplication. Par exemple, le connecteur Quickbooks avec Power BI permet d’importer les données clients et stocks, mais ne permet pas encore d’intégrer les écritures comptables (Quickbooks USA le fait).

Les services en ligne actuellement disponibles sont :

  • Par Microsoft Power BI : Service Power BI, Liste sharePoint Online, Microsoft Exchange online, Dynamics 365, Google Analytics, Facebook, MailChimp, Marketo, Mixpanel, Quickbooks Online, Stripe, GitHub, etc.
  • Par Tableau : Amazon, Apache Drill, Dropbox, PDF, Oracle, SAP, Teradata, etc.
Dernière màj le 20 mai 2021 par Isabelle Chanal