Le fonctionnement de
la BI : du self-service au
data-storytelling

Un outil de BI tel que Power BI apparaît tout à fait adapté de par sa stratégie de différentiation, d’innovation et de démocratisation pour répondre aux besoins exponentielles du traitement des données.

La Self-Service Business intelligence (SSBI) ou la BI en libre-service

La BI était réservée auparavant à un petit nombre d’experts, parce que les outils n’étaient pas intuitifs et demandaient des compétences en programmation. Avec les outils actuels, elle est devenue accessible à tout le monde. Afin de démocratiser la donnée, les outils de visualisation de données se révèlent très efficaces. La SSBI permet aux utilisateurs finaux, moins informaticiens, de manipuler et d’analyser eux-mêmes les données de l’entreprise, plutôt que de compter sur des équipes professionnelles qualifiées et expérimentées. Le service informatique n’a plus à être sollicité et le processus d’exploitation des données est raccourci.

Accentuation de l’autonomie

La consultation d’informations peut être laborieuse et chronophage, si les données sont entre plusieurs mains et que les utilisateurs finaux n’ont pas accès immédiatement aux données (exemples de fichiers non mis à jour régulièrement devant passer par plusieurs services ou des informations requises provenant de plusieurs filiales étrangères). La solution est donc de sélectionner les données pertinentes et d’en mécaniser l’exploitation via un tableau de bord régulièrement mis à jour. Au lieu de communiquer par email et de mobiliser plusieurs personnes dans le processus, chacun peut se connecter directement à l’outil. Les données sont alors accessibles rapidement et les décisions sont prises à partir d’une vue claire et actualisée de l’entreprise.

Le datastorytelling ou l’art de scénariser

Un des enjeux de la BI réside également dans l’interprétation de l’information. En plus de visualiser la data, il faut y donner du sens : éliminer le superflu, introduire des connecteurs logiques, améliorer la navigation et mettre de l’intelligence derrière les graphiques et les tableaux, avec pour seul but de raconter une histoire. Le data storytelling scénarise un métier et fait parler les données. Une solution de reporting pertinent a un fil conducteur visible, évoquant la compétitivité de l’entreprise et mettant en avant les secteurs qui performent.

[lmt-post-modified-info]