Améliorer le processus
de validation du fonctionnement du SI

Les entreprises sont soumises pour leurs systèmes d’information à des obligations réglementaires. Le CAC doit s’assurer du respect de ces obligations, notamment le contrôle des comptabilités informatisées.

AUTOMATISATION

Processus de validation du SI

La BI permet de valider les divers processus composant le système d’information du client par l’automatisation. Cette dernière est possible grâce à la création de requêtes préprogrammées (exemple du FEC avec le contrôle de la structure et du contenu).

En obtenant toutes les données issues de différents logiciels, le travail de recoupement peut se faire. Par exemple, l’auditeur peut vérifier le rapprochement des données entre la gestion commerciale et la comptabilité, dans le sens où toutes les facturations issues du logiciel de la gestion commerciale se traduisent bien par des écritures en comptabilité.

Étant donné que les outils BI ne sont pas limités en volume, l’intégration des données issues des progiciels de gestion (ERP) des clients est réalisable. Les calculs de dépréciation du stock par exemple pourront être effectués grâce à la récupération du stock entier avec ses flux entrants et sortants.

Le CAC peut également proposer des missions de contrôle interne au client afin de vérifier les différents flux et ainsi d’apporter une valeur ajoutée au client. Communiquer les faiblesses du contrôle interne, à l’aide de tableaux de bord en temps réel et qui présentent les indicateurs à risque, est pertinent et efficace.

Le CAC peut aussi contrôler un système BI déjà existant au sein de l’entreprise et ainsi détecter ses éventuels risques de dysfonctionnement.

Dernière màj le 14 septembre 2021 par Isabelle Chanal